sabato 20 settembre 2008

L'inventaire



Un serment à l'eau, deux paroles en l'air
Trois petits bateaux oubliés par terre
Un peu de ta bouche, beaucoup de ta gueule
Quatre poils dans la douche, tu vivrais mieux seul.

Tes erreurs, mes jugements
Mes jurons, tes errements
Et après ?
Après, on rêve d'avant.

Rien de secret, tout se perd
De quoi avons nous l'air
A l'heure de l'inventaire
De quoi avons nous l'air
De quoi avons nous l'air

Cinq minutes chrono, on f'ra mieux demain
Ces mauvaises photos d'inceste ou d'un sein
Sept appels de ta mère, un message par heure
Tu pourrais décrocher, marre du répondeur

Tenter plus pour trois fois rien
Trop de mal pour un bien au bout du compte
Amour, tu m'aimes combien ?

Rien de secret, tout se perd
De quoi avons nous l'air
A l'heure de l'inventaire
De quoi avons nous l'air
De quoi avons nous l'air
De quoi avons nous l'air
De quoi avons nous l'air

Huit ans à t'aimer, c'était un jeudi
La Terminale B, pas une lettre depuis
Neuf je sais plus bien je vais mentir
Je ne trouve plus rien de neuf à te dire

Que te reste-t-il de moi ?
Mieux vaut en rester là.
Mais dis moi,
Est ce que je compte pour toi ?

Nessun commento: